Des astuces au Muséum de Toulouse pour cultiver votre jardin

Cet été, les jardins du Muséum organisent des ateliers de saison. Comment cultiver les aromates dans son jardin ou sur son balcon ? Tel était le thème abordé hier soir. Voici quelques conseils.

L’agastache anisée

Plante vivace proche de la menthe, elle n’apprécie guère les vents froids et se régale de bain de soleil. Il est conseillé d’espacer chaque pied planté de quatre-vingts centimètres, dans un sol riche en fumier et arrosé régulièrement.

L’aneth

exposition ensoleillée à l’abri du vent et terrain bien humide promettent une bonne récolte. Il est conseillé de semer des graines à différents endroits du jardin et repérer où l’Aneth se ressème naturellement.

Le basilic

Aromate incontournable de la cuisine méditerranéenne, le basilic est adapté à la culture en pot. Ensoleillée, protégée et à l’abri du froid, cette plante garantie de parfumer les salades estivales, et de combattre efficacement les attaques de moustiques.

La coriandre

Très en vogue dans les plats indiens et asiatiques, cette plante s’adapte à tous les sols, à condition d’être suffisamment arrosée, placée au soleil et à l’abri du vent. Les semences peuvent être disposées en rangées, enfoncées d’un centimètre dans le sol.

La lavande

Pouvant être plantée à partir de mi-mai, cette plante offre de jolies fleurs à récolter en été. Un sol sec, ensoleillé et à l’abri du vent est conseillé. Elle soulage les piqûres d’insectes.

Le romarin

Cette plante se cultive très bien en pot, dans un lieu sec et chaud. Le feuillage se récolte de tout temps et peut être consommé frais, ou être séché et conservé dans un bocal fermé hermétiquement.

Le thym

Il pousse à l’état sauvage, dans des endroits ensoleillés. La récolte se fait de préférence le matin afin de profiter d’une teneur maximale en huile essentielle.

La verveine citronnée

Dégageant une forte odeur de citron, cette plante doit être cultivée en pot, dans une terre bien drainée. Elle exige un cadre de vie très ensoleillé. Il est conseillé d’arroser régulièrement l’été pour éviter le dessèchement. Les feuilles peuvent être récoltées avant ou pendant la floraison.

Une feuille de basilic, écrasée et frottée sur la peau, éloignera les moustiques

Prochain rendez-vous

Les ateliers de saison des Jardins du Muséum, situés au 24-26 avenue Bourgès-Maunoury (station métro Borderouge), continuent jusqu’à la rentrée. Prochain rendez-vous le 5 août avec un atelier sur les saveurs épicées, encadré par Bernard Pichetto, webmaster du site « toile épice ». Au programme, découverte gastronomique et historique des épices, et réalisation de recettes faciles à réaliser. Pour s’inscrire, il suffit d’aller retirer un ticket sur le site. Gratuit.

http://www.museum.toulouse.fr/

Publié le 09/07/2010 08:43 | LaDepeche.fr

Une Réponse

  1. Dans la même ligne, j’ai entendu une émission à la radio où ils parlaient des plantes qui éloignent les moustiques et que l’on peut planter dans son jardin (voire autour de sa maison, sous les fenêtres):
    – les pyrèthres (de Dalmatie: c’est comme une marguerite)
    – les citronnelles (il y a pleins de variétés).

    A noter que la pyrèthre de Dalmatie est aussi appelée chrysanthème insecticide…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :