Le grand gâchis alimentaire

Dans le dernier Science et Vie Junior de mai (que nous recommande mon fils…), il y a un dossier sur le gâchis alimentaire.

On y apprend que:

– dans les pays pauvres, c’est la conservation des aliments qui est la cause première du gâchis: de la récolte, au stockage, au transport, à la distribution, etc. Donc augmenter les rendements, oui mais surtout apprendre à mieux conserver.

– dans les pays riches: 40% de la production alimentaire aux USA n’est jamais consommée. Fruits et légumes à petit calibre ou légèrement abimés, emballages abimés, etc. Mais aussi la grande distribution: il faut que les rayons sont toujours pleins sinon le consommateur n’achèterait pas! D’où beaucoup trop de denrées achetées par les supermarchés et mis en rayon que ne pourront en acheter les consommateurs. Les supermarchés jettent ces surplus car ça leur rapporte plus que des rayons vides! Aux USA, 2% de la production nationale est jettée par les supermarchés.

Mais le plus gros gaspilleur, c’est encore nous, les consommateurs: 60% du gaspillage! En Angleterre, un tiers des aliments achetés et ramenés à la maison part à la poubelle, certains sans même être déballés.

Manifestement, la nourriture n’est pas assez chère: aujourd’hui cela représente 14% du budget d’un ménage contre 40% il y a 60 ans. On achète trop, on craque pour les promotions dont on n’a pas besoin, on ne suit pas les dates de péremption, on cuisine des parts trop importants et on jette les restes des assiettes. Tout ça remplit nos poubelles, on paie pour traiter nos déchets qui dégagent du méthane/CO2, etc. Finalement, cette nourriture nous coûte plus chère que celle que l’on mange réellement.

Et à côté de cela, nous finançons des programmes alimentaires…

En conclusion: faisons attention quand on fait nos courses, gérons au mieux le frigo et le congélateur, compostons, mangeons moins! C’est tout bénéfice pour la planète et notre porte-monnaie.

Rappel concernant les dates limites:

– A consommer avant le …: date à respecter impérativement sous peine d’intoxication (donc on jette)

– A consommer de préférence avant le …: pas de problème sanitaire mais juste le goût qui peut changer (donc on ne jette pas nécessairement).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :